Mode et luxe post Covid19, un secteur radicalement bouleversé.

Pourquoi est-ce la filière dans laquelle se lancer en période de contraction économique ?

Constat.
95%, c’est la baisse fulgurante de l’activité des acteurs de la mode en Avril selon la fédération du commerce spécialisé Procos.
Les prochaines semaines de la mode sont annulées.
Les écoles de mode – comme toutes les autres – ont du fermer leurs portes et adapter leurs cours en classes virtuelles.
L’industrie textile est l’une des industries les plus polluantes au monde après celle du pétrole. Il pourrait falloir jusqu’à 4 années à la France pour se relever de la crise financière actuelle similaire à celle de la Grande Dépression des années 30.

Au moment où j’écris cet article, nous sommes le 8 Mai 2020, à quelques jours du déconfinement progressif de la France.

Que ce soi la Grande Dépression de 1930, la récession économique de 2008, ou la situation que nous vivons actuellement, chaque crise bouscule nos modes de fonctionnement.
La bonne nouvelle, c’est qu’elle laisse place à l’innovation.
Le premier parc de Walt Disney (élaboré pendant la Seconde Guerre mondiale) ou le magazine américain Fortune (crée quatre mois après le crash de Wall Street) sont de parfaits exemples.

Le secteur de la mode et du luxe a une marge de progression considérable, je pense donc que c’est la filière dans laquelle se lancer en période de contraction économique.


5 raisons pour lesquelles le secteur de la mode et du luxe est la filière dans laquelle se lancer en période de contraction économique :

1. De nouvelles valeurs plus humaines et responsables

Comment modifier les paradigmes des acteurs de la mode et du luxe afin qu’ils deviennent plus humains et responsables ?

Prise de conscience et connaissances

Zoom – Visioapéro – Dodo.
Le confinement nous a permis de bénéficier de quelques avantages…n’ayant plus à courir après les transports, et nos activités étant à l’arrêt, nous avons eu plus de temps pour enrichir nos connaissances !
Visioconférences sur Zoom, articles et ebooks en ligne, MOOC, Podcasts…
La Fédération Française du Prêt à Porter Féminin a misé sur cette dernière option avec des Talks “Les Matinales de la mode” pour aider les entreprises à affronter la crise.
La Link Up Factory lui a emboîté le pas avec des conférences en ligne axées sur la mode et ses différents enjeux.
Prise de conscience aussi sur Instagram avec les hashtags #rebornchallenge et #plasticfreejune pour un mois sans plastique. Les organisations internationales comme Greenpeace restent toujours mobilisées pour le climat avec le hashtag #climatvsdividendes.
Entreprises, dirigeants, marques de mode installées ou émergentes, consommateurs…cette crise sanitaire nous permet de prendre conscience qu’il faut agir vite et agir mieux.

2. L’urgence de la situation

Comment trouver rapidement des solutions liées à la crise sanitaire qui touche particulièrement le secteur de la mode et du luxe ?

Devenir proactif

Je pense que l’urgence de la situation va permettre aux étudiants, aux entrepreneurs et aux start-up de la filière de la mode et du luxe de se développer plus rapidement si ils trouvent des solutions concrètes pour répondre aux nouveaux besoins des consommateurs.
La nouvelle génération a aussi un rôle majeur à tenir envers la société d’aujourd’hui et celle de demain.

“La nouvelle génération a un rôle majeur à tenir envers la société d’aujourd’hui et celle de demain.”

3. La demande et les nouveaux besoins

Comment répondre aux nouveaux besoins des consommateurs ?

Etre flexible

Le monde change vite. L’internet et le numérique sont des moyens efficaces et rapides pour faire passer un message et accentuent cette impression de vitesse.
Les marques de mode vont devoir identifier les nouveaux besoins qui ont fait leur apparition pendant le confinement, anticiper les besoins à venir afin de proposer des solutions plus adaptées à la demande des consommateurs dès le déconfinement.

4. Les moyens mis à disposition

Quelles sont les moyens mis à disposition des acteurs de la mode et du luxe ?

Se préoccuper des humains

La France recense de formidable talents et experts.
Les ateliers Français (Les brodeurs de la Maison Lesage, le bottier sur-mesure Massaro, le plumassier Lemarié, les plissés de la Maison Lognon…)
Les accélérateurs et incubateurs (Station F, Willa, Paris&Co…) permettent aux start-up de rayonner plus rapidement.
Je suis toujours impressionnée et fascinée par la créativité des autres étudiants d’écoles de mode et de commerces (je suis entrepreneure et étudiante en dernière année de Master en école de mode).
Je trouve le mouvement des Junior-Entreprises très intéressant, dommage qu’il ne soit pas encore appliqué au secteur de la mode et du luxe.
L’humain doit donc redevenir au cœur des préoccupations des dirigeants d’entreprises et des directeurs d’écoles.
Les collectifs et les nouvelles formes de médias l’ont bien compris (Fashion Revolution, Bonnegueule…) !

5. De nouvelles méthodes plus ergonomiques

Comment développer de nouvelles méthodes plus ergonomiques et adaptées au secteur de la mode et du luxe post Covid ?

L’humain et la connaissance

Les enjeux pour le secteur de la mode et du luxe sont donc de continuer à cultiver la créativité, de s’entourer de ressources clés (intelligence collective, innovations technologiques…) et d’accompagner les acteurs de la mode d’aujourd’hui et de demain à accroitre dans une démarche plus humaine et responsable en menant une réflexion permanente sur l’environnement qui les entoure.

En bref, pourquoi le secteur de la mode et du luxe est la filière dans laquelle se lancer en période de contraction économique ?

Ma réponse résumée en 10 pépites :

1 La filière a une marge de progression considérable

2 Elle modifie ses paradigmes

3 L’humain va devenir l’épicentre

4 Les acteurs de la mode et du luxe sont de plus en plus engagés, humains et responsables

5 Le secteur de la mode et du luxe va inspirer et influencer les autres industries

6 La filière va développer de nouvelles méthodes plus ergonomiques au sein des entreprises et des écoles

7 Elle dispose de formidables ressources

8 Le secteur va encourager l’innovation

9 Les consommateurs vont devenir acteurs et ambassadeurs des marques

10 Les entreprises vont vouloir répondre rapidement aux nouveaux besoins des consommateurs et renflouer leurs chiffres d’affaires

Laisser un commentaire